Description du projet

C’est une épilation progressivement définitive et c’est le seul traitement dépilatoire permettant ce type de résultats.

C’est une méthode non invasive, pouvant en fonction des types de lasers, être utilisée pour tous types de couleurs de peau. Le traitement dépilatoire est possible aussi bien chez la femme que chez l’homme.

L’interrogatoire et l’examen clinique minutieux sont essentiels.

Les poils bancs, roux ne permettent pas d’épilation.

L’utilisation de médicaments photosenbilisants, la peau bronzée ne permettent pas d’utiliser un laser Alexendrite ni une lampe flash, l’utilisation d’un laser Nd-Yag est recommandée.

Une hyperandrogénie (acné tardive, hirsutisme et hyperséborrhée) doit être dépistée et traitée préalablement.

L’utilisation de l’isotrétinoïne per os doit faire sursoir le traitement dépilatoire (prévention).

Un traitement préventif de l’herpès facial est proposé.

L’imprégnation hormonale de la grossesse restreint l’efficacité de l’épilation.

La fin de la puberté est conseillée avant les 1ers traitements.

Zones les plus fréquemment demandées : aisselles, maillot, jambes, le dos, d’autres sont régulièrement sollicitées en sachant que l’efficacité du traitement est moins bonne sur le visage, les cuisses, lèvre supérieure ; les indications plus médicales comme l’hirsutisme, l’hypertrichose, l’hyperpilosité essentielle, les pili incarnati, les folliculites post-épilatoires (à la cire ou au rasage) ainsi que les pseudo-folliculites de la barbe sont de bonnes indications.

Il est nécessaire de bien prendre en compte le cycle du poil entre chaque séance, tous les poils n’étant pas au stade de maturation ; la séance n’est efficace que sur la partie visible du poil.

Plusieurs séances sont habituellement nécessaires pour réduire la pilosité, fonction de la repousse et de la pilosité initiale.

Après établissement des paramètres, certaines zones (maillot, lèvre supérieure) peuvent requérir l’utilisation d’une crème anesthésique type Emla®.

La zone à traiter sera préalablement rasée 24 à 48 heures avant la séance en laissant dépasser un minimum de poil (ne pas arracher le poil à la pince à épiler, la cire ou autre épilateur).

5 à 7 séances s’avèrent nécessaire sur chaque zone à épiler, chacune d’entre elles étant espacées de 4 à 6 semaines. Le nombre de séances sur peaux brunes peut être supérieur.

Une sensation de chaleur cutanée accompagnée d’un discret œdème centré sur le poil transitoire apparait immédiatement après la séance.

Arrêter toute exposition solaire 3 semaines avant la séance laser, éviter toute nouvelle exposition solaire, la protéger avec un écran total, arrêter les activateurs de bronzage, médications photosensibilisants 2 semaines avant une séance dépilatoire.

Une hypo ou hyperpigmentation transitoire peur apparaitre si les conseils de non exposition solaire ne sont pas respectée.

Pas d’éviction sociale nécessaire.